Suspense à Bromont

Ceux qui croient que le théâtre d’été se résume à des comédies simplettes seraient sans doute étonnés de voir la pièce présentement à l’affiche au Théâtre Juste pour rire, à Bromont. Meurtre sur prescription, qui ramène sur les planches le célèbre lieutenant Columbo a de quoi tenir le public en haleine pendant une heure et demie.

Le personnage du Dr Flemming, remarquablement porté par Serge Postigo, n’en peut plus de vivre avec son épouse (Marie Turgeon) qui lui refuse le divorce; il décide de l’assassiner. Sa maîtresse (Karine Belly) serait-elle complice du meurtre ? Comme d’habitude chez Columbo, le spectateur connaît l’assassin et tente de comprendre comment l’enquêteur à l’imperméable beige arrivera à démasquer le criminel. Martin Lamotte s’avère un Columbo très crédible, en apparence naïf et distrait. Son personnage brouillon contraste avec celui de Postigo, très sûr de lui, cédant parfois à la colère. Jean-François Poulin complète la distribution dans le rôle d’ami de longue date du Dr Flemming et procureur général, ce qui, on en conviendra, n’est pas un simple détail dans une enquête pour meurtre. Son personnage évoque les ficelles à la portée des gens fortunés aux prises avec la justice.

La mise en scène de Serge Postigo entrecoupe les séquences qui se déroulent à la résidence du Dr Flemming et à son bureau en plongeant la scène dans le noir, pendant qu’on change rapidement les décors au son d’une musique rythmée.

Jusqu’à la toute fin, on se demande comment Columbo va coincer le coupable et lorsqu’on croit avoir compris survient un ultime rebondissement !

À travers la redoutable mécanique du texte de Richard Levinson et William Link traduit par Maryse Warda, on ne peut que réaliser à quel point les apparences peuvent être trompeuses. Ce Dr Flemming a l’air dévasté par le meurtre de son épouse, alors qu’il en est l’auteur. Ce Columbo est rusé, mais il semble peu futé et n’inspire pas de crainte, ce qui lui permet de surprendre le suspect. Bref, une histoire bien écrite et bien jouée! Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à rire comme chez Feydeau, mais le public est captivé par cette histoire et le jeu des comédiens. En tout cas, samedi soir dernier, on aurait pu entendre une mouche voler dans la salle!

Meurtre sur prescription de Richard Levinson et William Link. Traduction: Maryse Warda,
Avec: Serge Postigo, Martin Lamotte, Karine Belly, Marie Turgeon et Jean-François Poulin.
Mise en scène: Serge Postigo.
Au Théâtre Juste pour rire Bromont

 

Photo: Mélissa Dallaire

Sujets connexes

%d bloggers like this: