Sylvain Cossette devant une foule exaltée au Cabaret du Casino

C’est une foule extrêmement enthousiaste dans une salle pleine à craquer qui a accueilli Sylvain Cossette et son groupe de quatre musiciens au Cabaret du Casino de Montréal lors de la première d’une série de concerts sous le thème les années 80 qui s’étendra sur deux années dans tous les coins de la province. Déjà on annonce complet au Casino et dans quelques villes au Québec.

Sylvain Cossette, un auteur-interprète-compositeur chevronné de chez nous, qui a connu de nombreux succès au cours de sa carrière, a offert un généreux spectacle de deux heures y compris près de 40 chansons choisies dans le répertoire des années 80. Les INXS, David Bowie, Men without hats, Tears for fears, Chris De Burgh, Stevie Wonder, Boy George, Toto, U2, Prince, Peter Gabriel, Duran Duran, Corey Hart, etc. y sont tous passés et rappelaient, de toute évidence, des souvenirs à des spectateurs qui entonnaient les paroles et dansaient allègrement.

Je souligne également l’hommage que l’interprète fait à Patrick Bourgeois en interprétant Loulou et Fais attention. On apprendra au cours du spectacle comment l’arrivée des synthétiseurs et des ordinateurs dans les années 80 a changé le son et la façon d’écrire les chansons.

Non seulement la puissante voix de Cossette était au rendez-vous et sans failles. Les musiciens ont gratté leurs guitares, tapé sur leurs claviers et leurs tambours, soufflé dans leurs cuivres avec une rare passion. Matt Laurent, aussi metteur en scène, offre un spectacle en soi en manifestant un plaisir fou et une joie contagieuse en tout temps mais particulièrement lors des numéros extrêmement difficiles sur ses guitares.

Sylvain Cossette, mi-cinquantenaire, est égal à l’artiste accompli, passionné et sérieux pour son travail en chanson et en musique, que l’on connaît. Cependant je l’ai senti plutôt timide et réservé avec pour conséquence qu’il lui semble laborieux de s’adresser à la foule.

Ses interprétations sont justes et impressionnantes à entendre mais son émotion semble si loin enfouie que bien qu’il soit beau à regarder, le personnage dégage peu de chaleur. La foule était certes exaltée par le choix des chansons et la performance exceptionnelle mais on aimerait voir chez cet homme bénéficiant d’un énorme respect au Québec, un soupçon de jouvence, du mouvement et de l’abandon.

Le spectacle demeure un incontournable pour les gens qui ont bien connu les 80s pour voir le travail d’orfèvre de Cossette. Il y a 10 ans, Sylvain Cossette avait connu le succès en tournant avec les 70s, la formule des 80s semble déjà gagnante.

Sylvain Cossette sera au Casino les 7 et 8 septembre. Les dates de ses spectacles s’échelonnent jusqu’en mai 2019 pour le moment.

Liste de chansons

Never tears us apart
Let’s dance
What you need
Relax
Every breath you take
Don’t you forget
Everybody wants to rule the world
Broken wings
I just died in your arms tonight
Sunglasses at night
We can dance
Les larmes de métal
Loulou
Fais attention
Waterline
Lady in red
True
I just called to say I love you
Captain of her heart
Careless Whisper
Hello
Glory of love
Karma Chameleon
Wake me up before you go go
Girl you know
Never gonna gonna give you up
Kyrie
Africa
Shout
Sledgehammer
Hungry like the wolf
Money for nothing
Maniac
Take on me
Rebel Yell
Purple rain

Sujets connexes

%d bloggers like this: