Sylvia : une pièce pour tous les amoureux des animaux

The following two tabs change content below.
mm

Marie-Pier Malouin-Ducharme

Marie-Pier s’est lancée comme journaliste indépendante après avoir passé plusieurs années sur les bancs d’école à étudier les sciences politiques et les communications. Passionnée par les arts de la scène et le cinéma depuis son tout jeune âge, elle se fait un poing d’honneur de mettre en valeur les artistes d’ici et faire découvrir les talents émergents.
Claude Prégent, Sonia Cordeau, Pierrette Robitaille, Marcel Leboeuf – Photographe : Martin Ouellet

Un animal de compagnie a-t-il déjà bouleversé votre vie? Vous êtes-vous déjà demandé à quoi pensait votre petit toutou? Discutiez-vous avec lui? Dans Sylvia, la vie d’un couple de baby-boomers d’Outremont est chamboulée lorsque le mari ramène à la maison un chien errant drôlement exubérant, retrouvé dans le parc du Mont-Royal.

Le théâtre d’été reprend toutes ses lettres de noblesse avec la pièce Sylvia présentée en grande première le 10 juillet dernier à la Maison des arts de Drummondville. Sylvia a d’abord connu un immense succès à Broadway où elle a été présentée pour la première fois en 1995. C’est Sarah Jessica Parker (Sex and the City) qui incarnait le rôle de Sylvia, le chien.

Pour ses 50 ans, la Maison des arts de Drummondville souhaitait marquer le coup avec une pièce d’envergure. On peut dire que c’est chose réussie. Lorsque l’équipe de la Meute a présenté le synopsis à Marie-Pierre Simoneau, directrice générale et artistique de la Maison des arts, celle-ci l’a tout de suite adoré. C’est d’ailleurs la première fois, à l’échelle mondiale, que cette pièce est présentée en français. C’est à Normand Chouinard qu’est revenu le mandat de l’adapter pour le public québécois.

Photographe : Martin Ouellet

Si le théâtre d’été a souvent mauvaise réputation, cette pièce en fera certainement changer d’avis plus d’un. Oubliez le claquage de porte et l’humour burlesque. Sylvia est une pièce bien écrite, drôle, rythmée et les personnages sont attachants. Plusieurs se reconnaîtront sûrement dans la relation qu’ils ont avec leur animal de compagnie. Il y a aussi toute la notion de la vie de couple qui nous amène à réfléchir. Après plusieurs années de mariage, Greg (Marcel Leboeuf) et Catherine (Pierrette Robitaille) se rendent compte que, malgré certains conflits, ils s’aiment encore.

Sonia Cordeau, qu’on a pu voir dans Les Appendices à Télé-Québec, vole la vedette dans son personnage d’adorable toutou. Certaines scènes sont tout simplement délicieuses, comme le moment où elle se fâche contre un chat de ruelle ou le moment où elle fait connaissance avec l’amie de Catherine (incarnée par Claude Prégent) en lui sentant le califourchon.

Pour se préparer pour ce rôle, Sonia a passé une journée entière au côté de Mathieu Lavallée, expert en comportement canin, et ses chiens. Elle a ainsi pu mieux comprendre les réactions des chiens et leurs comportements pour les imiter à la perfection.

Soulignons également le travail de maître d’André Robitaille comme metteur en scène, qui a su guider ces acteurs de talent pour faire de Sylvia une pièce convaincante et rafraîchissante.

Sylvia est présentée à la Maison des arts de Drummondville jusqu’au 26 août 2017.

mm

Written by 

Marie-Pier s’est lancée comme journaliste indépendante après avoir passé plusieurs années sur les bancs d’école à étudier les sciences politiques et les communications. Passionnée par les arts de la scène et le cinéma depuis son tout jeune âge, elle se fait un poing d’honneur de mettre en valeur les artistes d’ici et faire découvrir les talents émergents.

Sujets connexes

%d bloggers like this: