Début new-yorkais du baryton Étienne Dupuis

Depuis près de quarante ans, la vie de bohème des artistes new-yorkais dont j’ai fait la passionnante rencontre est un combat héroïque pour la survie de leurs idéaux face à la cherté et le matérialisme exacerbé du monde bourgeois. Vivre à Manhattan c’est devoir trouver les astucieux moyens de verser 5 mille dollars mensuels en loyer pour un 70 mètres…

Lire la suite

À la veille du début new-yorkais de notre baryton québécois Étienne Dupuis … Première au Metropolitan Opera de Samson et Dalila de Saint-Saens d’Éric Sabourin, notre envoyé spécial à New York

Une salle illuminée en son hall de grands lustres autrichiens mais archi comble de robes et d’étoffes impériales purpurines, nous sommes au cœur du richissime empire américain dont les Cassandre attendent la ruine. J’y vois autour d’escaliers solennels surtout une faune mélomane très engoncée en tuxedos ou robes longues imaginées par des couturiers extravagants, quoique je ne sois pourtant venu…

Lire la suite
%d bloggers like this: