Encore des vestiges magnifiques d’une technique jadis prodigieuse

À l’âge de soixante-dix ans, le pianiste américain Garrick Ohlsson (Premier Grand Prix Concours Chopin 1970) entreprend d’offrir aux Montréalais l’intégralité de la musique de piano de Brahms à la salle Bourgie. Le premier de cette série de récitals a eu lieu jeudi 25 octobre devant une demi salle remplie de mélomanes, de professeurs avec leurs élèves et de musiciens…

Lire la suite
%d bloggers like this: