Shakespeare à Hollywood au Théâtre Denise-Pelletier du 21 mars au 18 avril

Pourquoi remonter aujourd’hui Le Songe d’une nuit d’été, cette pièce du grand William, jouée pour la première fois en 1604? «Parce que ça nous redonne, pendant quelques heures, une candeur dont on est tous nostalgiques. Ce désir de croire que tout est possible, que l’on perd ou que l’on apprend à taire. Notre version appelle à une rêverie commune.» C’est…

Lire la suite
%d bloggers like this: