La patience, la vaillance et la conduite de Jacques Lacombe

En ces semaines d’absence prolongée du maestro Kent Nagano, le chef québécois Jacques Lacombe était de retour au gouvernail de l’orchestre ce mercredi 7 février à la Maison Symphonique. Ce vaillant musicien désormais voyage infatigablement entre Boston (Opéra), Trois-Rivières, la Lorraine (Metz) et bientôt Mulhouse en somme où il dirige des chanteurs, des musiciens et fait répéter de doigté conciliant…

Lire la suite
%d bloggers like this: