The Baklawa Recipe : Sucré? Salé!

The following two tabs change content below.

Caroline Piché

Caroline est une passionnée du monde des arts depuis son très jeune âge. C’est donc armée d’un baccalauréat du HEC Montréal que la chanteuse/comédienne se dirige à New York afin de poursuivre un rêve longuement convoité: celui d’étudier la comédie musicale. Pendant 8 années, Caroline continue de développer son bagage culturel à travers ses études à AMDA (The American Musical and Dramatic Academy of New York City), de fabuleuses rencontres, multiples projets, beaucoup de cafés Starbucks mais aussi comme spectatrice comblée d’une tonne de spectacles (comédies musicales, pièces de théâtre, etc.) variés sur Broadway. Depuis sa graduation, la Montréalaise a les pieds sur sa ville natale adorée plus souvent qu’autrement afin d’élargir son éventail de découvertes et sa soif de l’art, et de là espère vous livrer des critiques à la hauteur de vos attentes!

Coincé entre le drame et la comédie, « The Baklawa Recipe » laisse le public quelque peu perplexe avec son histoire centrée sur l’amitié, l’acceptation et, bien sûr, les baklawas. 

Écrite par Pascale Rafie et traduite du français à l’anglais par Melissa Bull, « The Baklawa Recipe » nous transporte à ville Saint-Laurent dans les années 1960 pour nous donner un aperçu de la vie de deux libanaises lors de leur arrivée à Montréal. En effet, Rita et Nadia vivront deux parcours fondamentalement différents car l’une restera très proche de ses racines et l’autre tentera d’explorer sa nouvelle liberté au Québec. Parallèlement, nous suivrons l’évolution de leurs filles respectives à travers leur propres épreuves. L’idée a du potentiel cependant, le survol de leur vie et le manque de profondeur nous empêche de créer des liens avec les personnages.

Soeurs dans la vie, les comédiennes Natalie et Christina Tannous nous offrent des performances intenses où le concept de la mort est traité durement. On y retrouve aussi des moments plus sympathiques lorsqu’elles se retrouvent pour faire leur fameuse recette de baklawas. Les décors dépouillés et la mise en scène simple sont efficaces mais sans plus. 

Accompagnée de ma meilleure amie canado-libanaise, nous avons beaucoup apprécié tous les petits clins d’oeil à ses origines du Moyen-Orient: les expressions, les manières, les chants, les traditions. L’auteure réussit à capturer cette riche culture et nous amène dans l’univers de ces femmes immigrantes sans pour autant nous émouvoir. De plus, l’idée d’inclure le commérage nous démontre l’impact négatif de celui-ci sur ces femmes et la pression de la communauté libanaise. 

J’applaudis l’audace du Centaur d’avoir inclus dans sa programmation une pièce ethno culturelle écrite, dirigée et mettant en vedette des femmes. L’indépendance des femmes et les relations mères-filles se retrouvent au cœur de celle-ci.

Avec des attentes élevées, j’ai trouvé que la pièce était un peu monotone avec parfois des émotions forcés. Je vous assure par contre que vous en sortirez avec une envie soudaine de manger des baklawas fait maison. 

« The Baklawa Recipe » est en spectacle du 26 janvier au 18 février au Théâtre Centaur, 453 St-François-Xavier St. Billets : 514-288-3161 ou visiter centaurtheatre.com.

Photo: Christina Tannous and Natalie Tannous ©Antoine Saito

Written by 

Caroline est une passionnée du monde des arts depuis son très jeune âge. C’est donc armée d’un baccalauréat du HEC Montréal que la chanteuse/comédienne se dirige à New York afin de poursuivre un rêve longuement convoité: celui d’étudier la comédie musicale. Pendant 8 années, Caroline continue de développer son bagage culturel à travers ses études à AMDA (The American Musical and Dramatic Academy of New York City), de fabuleuses rencontres, multiples projets, beaucoup de cafés Starbucks mais aussi comme spectatrice comblée d’une tonne de spectacles (comédies musicales, pièces de théâtre, etc.) variés sur Broadway. Depuis sa graduation, la Montréalaise a les pieds sur sa ville natale adorée plus souvent qu’autrement afin d’élargir son éventail de découvertes et sa soif de l’art, et de là espère vous livrer des critiques à la hauteur de vos attentes!

Sujets connexes

%d bloggers like this: