The Damn Truth de retour à Montréal

The following two tabs change content below.

Leslie Anna

Journaliste et auteure d’un premier ouvrage - La beauté au naturel : produits d’ici et d’ailleurs- aux Éditions Vuibert, Leslie évolue dans le journalisme nature et la communication. Tout en restant profondément attachée à sa première passion, elle n’hésite pas à allier son amour pour la musique et son métier.

The Damn Truth ? C’est un rock pur, sans fioritures, mêlant la voix rauque et sensuel de Lee-la à des riffs de guitare lancinants. Si vous avez loupé le show, retour sur la soirée du vendredi 18 mai au Théâtre Corona.

La première partie de soirée était assurée par la formation Altered by Mom. Composée de 3 membres, le band, qui débarque de Toronto, propose un rock simple empreint de mélodies légères et d’une petite touche d’humour. Applaudis par le public, ils laisseront la place à la tête d’affiche après un set d’environ 40 min.

Comme à leur habitude, The Damn Truth clôture sa tournée à “la maison”, comme l’a souvent répété la frontwoman Lee-la, une maison pleine à craquer car le concert affichait complet ce soir-là.

The Damn Truth fait partie de ces groupes qu’on ne peut qu’aimer : passionnés, de bonne humeur et pleins d’énergie, les membres du groupe se donnent à fond et montrent son attachement à son public par ses nombreux sourires. Lee-la, par sa voix rauque et ses déhanchés, est incontestablement la valeur ajoutée.

Après avoir exécuté nombre de leurs succès sans vraie coupure, le groupe quitte la scène précipitamment à 22h22. Bien évidemment, il s’agit d’un court rappel car les membres reviendront après quelques secondes, guitares acoustiques en main : Lee-la débute immédiatement une chanson à cappella devant une salle silencieuse et subjuguée par la beauté de sa voix. L’atmosphère deviendra plus country par la suite.

Petite frayeur au cours de la soirée, quand le lead guitariste Tom Shemer, en sautant de l’estrade de la batterie, tombe en arrière. Imperturbable, il se relèvera comme si de rien n’était en continuant ses riffs de guitare.

La soirée est passé à une vitesse incroyable : en cause, les mélodies efficaces de The Damn Truth issu en partie de leur album The Devilish Folk. On retiendra ce moment fort ou, Lee-la brandira hautement un signe de paix face à ses fans. La soirée se terminera à 22h38 sur un body surfing de la chanteuse Lee-la dans la fosse.

 

Written by 

Journaliste et auteure d’un premier ouvrage - La beauté au naturel : produits d’ici et d’ailleurs- aux Éditions Vuibert, Leslie évolue dans le journalisme nature et la communication. Tout en restant profondément attachée à sa première passion, elle n’hésite pas à allier son amour pour la musique et son métier.

Sujets connexes

%d bloggers like this: