Le Québécois Émanuel Champagne, le plus important archiviste de l’oeuvre de Charles Aznavour

The following two tabs change content below.
mm

Suzette Paradis

Suzette Paradis est journaliste depuis plus de 25 ans. Elle a fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées - quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

Dès le premier coup d’oeil, on se rend compte du travail d’orfèvre qu’Émanuel Champagne, un Québécois de Saint-Jean-sur-Richelieu, a accompli pour mettre toute l’oeuvre de Charles Aznavour dans un ordre impeccable. Collection discographique française et internationale, collection de base, raretés, Aznavour et ses interprètes, palmarès, catalogue des chansons, apparitions télévisées et radios, films, DVD, le site web Charles Aznavour – les bons moments est un délice pur pour quiconque s’intéresse à la légende française.

Avec la création de ces archives, Émanuel Champagne, un travailleur de l’ombre, met en lumière le passé riche et florissant de Charles Aznavour. Aujourd’hui, le temps d’une entrevue, Émanuel est sous les projecteurs.

SP: Comment vous est venue cette idée de créer de telles archives sur Charles Aznavour et en quelle année avez-vous commencé?

Émanuel Champagne: J’ai découvert Charles Aznavour en 1994 à l’âge de 20 ans avec les albums « Toi et moi » et « Les 40 chansons d’Or ». J’ai ensuite été le voir en concert à Montréal en 1996. Ce fut une révélation pour moi, après ce concert, il me fallait tout d’Aznavour! J’ai cependant découvert très rapidement que « tout » d’Aznavour, n’était pas disponible! Il existait à l’époque quelques sites web où les fans listaient tout simplement les albums qui faisaient partie de leur collection, photos à l’appui. D’un site à l’autre, l’information était incomplète et aucun d’entre eux n’avait la prétention de constituer une vraie discographie. Cela m’a permis de tisser des liens avec des collectionneurs en Amérique latine et en Europe et de découvrir l’ampleur de la discographie internationale d’Aznavour. En 2000, je me suis procuré une biographie d’Aznavour qui contenait une discographie internationale assez fournie, mais malheureusement bourrée d’imprécisions et d’erreurs. Continuant mes recherches, ce n’est qu’en 2004 que j’ai pu enfin trouver le courage de créer mon propre site web dédié à la discographie de Charles Aznavour. J’ai utilisé pour ce faire toute l’info qui était à ma disposition et surtout, l’aide de mes amis collectionneurs. C’est ainsi que le site web « Charles Aznavour – Les bons moments » est né. À l’époque, c’était le premier site web à présenter la discographie complète de Charles Aznavour et encore aujourd’hui c’est le seul qui soit le plus complet.

SP: Entre les chansons, la télé et la radio, les films, les DVD, quels sont les domaines les plus difficiles à rassembler sur Aznavour?

Émanuel Champagne: La carrière de Charles Aznavour étant internationale et s’échelonnant sur plus de 70 ans, je me suis très vite rendu compte qu’il était impossible pour un seul et même collectionneur de tout rassembler. Aznavour a enregistré 90 albums studio et fait paraître près de 300 simples, cela représente plus de 1 200 chansons chantées en huit langues différentes. Rajoutez à ça les 80 films, les passages télé, les passages radio et les concerts, c’est tout à fait impossible de tout couvrir! En étant au Québec, j’ai très rapidement compris que je parviendrais jamais à collectionner les vinyles originaux de Charles Aznavour, c’est pourquoi je ne me concentre que sur les CD et les DVD… et c’est déjà beaucoup! Je suis convaincu qu’aucun autre artiste au monde n’a une discographie aussi imposante et complexe. Sinatra, à côté de lui, est un amateur!

SP: Vous dites aimer ce qu’il fait et comment il le fait, qu’a été son influence dans votre vie? Est-il un modèle?

Émanuel Champagne: J’ai une préférence pour les artistes qui ne l’ont pas eu facile, qui se sont battus et qui ont percé grâce à leur détermination et leur travail. C’est le cas d’Aznavour. Il a toujours continué, malgré les critiques, et comme il le dit si bien, ce sont les gens qui ont fini par s’habituer à lui. Et puis c’est un artiste hyper sensible qui n’a jamais eu peur de s’exposer, de se mettre en danger. Quand il chante, il se met dans la peau d’un personnage et sur scène, il joue comme un acteur. Il est fascinant.

SP: Vos recherches sur Aznavour vous ont emmené à tisser des liens à travers le monde. Qu’avez-vous appris de ces gens qui partagent le même amour que vous de cet artiste?

Émanuel Champagne: Au fil des ans, les réseaux sociaux m’ont permi de tisser des liens avec des personnes aux quatres coins de la planète, notamment en Amérique du sud, au Japon, aux Pays-Bas, en Italie, en France et en Israel. Parfois on a recours aux outils de traduction en ligne, mais on finit par se comprendre! Peu importe la langue, la religion, la couleur de peau, on partage tous une chose en commun : notre admiration sans bornes pour Charles Aznavour. On vit vraiment à une époque formidable!

SP: Vous avez de toute évidence le sens de l’histoire avec ces généreuses archives mais aussi une page web qui comporte près de 12 000 abonnés.
Que retirez-vous de ce travail accompli dans l’ombre?

Émanuel Champagne: Je me considère comme un archiviste. Je travaille dans l’ombre à défaire des nœuds, à analyser l’information que mes amis collectionneurs me donnent et puis je partage sur le web. Tout ce travail m’épuise un peu parfois, mais je me dis que ce travail était nécessaire et que cela permettra sans doute à d’autres fans de faire de formidables découvertes. Aujourd’hui quand les gens de l’industrie qui travaillent sur des projets de CD me contactent pour que je les conseille, je suis assez fier du travail accompli.

SP: Charles Aznavour vous a-t-il écrit concernant vos archives? Est-il aucourant de votre travail?

Émanuel Champagne: Je n’ai jamais rencontré Charles Aznavour ni correspondu avec lui. On l’a sans doute informé de mon travail, mais Aznavour est un homme qui a toujours vécu dans le présent et continue, même à 92 ans! Moi c’est le passé qui m’intéresse!

Archives sur Charles Aznavour

Sur Facebook: Charles Aznavour – Les bons moments

mm

par 

Suzette Paradis est journaliste depuis plus de 25 ans. Elle a fondé Les ArtsZé en août 2016. Précédemment, elle était à la tête de Cinéressources qui a traversé 20 belles années. Ses collaborations en tant que pigistes sont diversifiées – quotidiens, hebdomadaires, mensuels dans des domaines multiples (culturel, alimentation, médecine, politique, etc.)

Sujets connexes

%d bloggers like this: