Une soirée intense et chaleureuse de rock passionné

L’Escogriffe bar et spectacles accueillait trois formations qui s’amalgament fort bien ensemble. Deux solides formations locales et une de la région new-yorkaise venaient tenter de nous réchauffer en ce mois de février glacial et intimidant. Nous allions être servis.

 

 

 

Naked high débuta la soirée en nous accueillant de façon très brusque et avec fermeté. Son chanteur nous saluant sans que nous nous y attendions et ce fût le coup de départ. Cette formation venait nous faire profiter de son E.P et nous joua cinq pièces très rock et accrocheuses. Simon le vocaliste du groupe, était très en forme et donna une prestation fort articulée et énergique. Tout était bien en place, ils ne perdirent pas de temps à bien nous divertir et préparer le terrain pour les deux autres formations à venir. Leurs textes sont moyennement vulgaires: une pièce abordant le sujet intime du cunnilingus…! Leur prestation fut brève mais efficace et la foule très serrée dans la petite salle qu’est l’Esco affichait un enthousiasme certain.

Ensuite vint le tour des Mountain dust de venir fouler les planches. Cette formation montréalaise venaient nous jouer des pièces de l’album «Nine years» ainsi que leur tout dernier opus «Seven storms». Je me dois de souligner l’utilisation d’une «steel guitar» qui procure une toute autre dimension aux chansons. De plus ils utilisent une panoplie d’effets avec l’instrument et c’est plutôt réussi et original. Somme toute ce fût une prestation planante, tantôt solidement rock, tantôt apaisante et envoûtante. Ils ont leur signature propre tout en étant très variés. Nous avons de ces formations au Québec qui gagneraient à sortir davantage de l’ombre car nous avons de multiples joyaux qui ne demandent qu’à être reconnus.

King Buffalo…cette formation énigmatique qui ne cesse de me surprendre fait un rock que l’on peut qualifier de «désert rock», mais c’est plus que ça. Ils possèdent ce don de faire gros avec peu. Non pas que leurs compositions soient minimalistes, mais plutôt qu’ils arrivent à nous faire chavirer, nous élever vers des sommets inattendus et ce de façon simple, non sophistiquée. C’est ce qui fait la beauté de ce groupe américain. Nous avons pu revisiter les albums «Orion» et «Repeater» mais aussi pouvoir découvrir ou bien nous replonger dans leur nouvel album «Longing to be the mountain». Une valeur sûre. Vous aimez votre rock enveloppant, très entraînant, hypnotique et intelligent, accordez-vous ce plaisir!

Ce concert fut redoutablement divertissant, atteignant sa cible des milliers de fois. Le choix des formations était judicieux nous proposant des formations homogènes formant ainsi une continuité solide, et ce, à mon grand plaisir et celui de la foule aussi, car la réussite de cette soirée était palpable.

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share