Véritable phénomène de la musique country, Irvin Blais lance Les Incontournables

Véritable phénomène de la musique country, Irvin Blais lance une compilation de ses titres les plus populaires, tous réenregistrés en studio comme s’il s’agissait d’un spectacle «live» du début à la fin.

Irvin Blais promène sa musique country depuis maintenant treize ans. De ville en village, l’auteur, compositeur et interprète gaspésien a parcouru 1 300 000 kilomètres à la rencontre de son public qu’il chérit et qui le lui rend bien. Plus de 500 000 personnes l’ont applaudi à ce jour aux quatre coins du Québec et dans les provinces franco-canadiennes. Irvin Blais, véritable phénomène de la musique country, poursuit sa lancée, puisqu’il fait maintenant partie de la maison de disque MUSICOR. Il lance aujourd’hui une première compilation, Les incontournables, disponible le 7 octobre prochain.

Après la parution de dix albums, Irvin Blais présente une collection de ses plus grandes chansons, survol éloquent d’une carrière fructueuse. Douze titres où il chante la vie, l’amour, les petites misères quotidiennes, la famille, sa Gaspésie natale, la fête et la route. Les pièces originales de l’album Les incontournables ont toutes su se tailler une place de choix dans le cœur du public. Et que dire de L’Incontournable medley, cette chanson inédite qui saura certainement conquérir de nouveaux adeptes.

Irvin Blais, homme de cœur et de parole, témoigne – en français – des histoires vécues où tout le monde s’y retrouve. Sa musique, influencée par plusieurs légendes du country, est accessible et…contagieuse ! Les musiciens talentueux qui l’accompagnent offrent une signature unique. Une fois de plus, l’album est réalisé par son guitariste et directeur musical Sébastien Dufour. On y entend aussi Guy Gagner (violon), Pascal Castonguay (basse), Martin Belisle (batterie), Jean-Guy Grenier (steel/banjo) et André Proulx (piano).

La renommée d’Irvin Blais dans le domaine de la chanson country n’est plus à faire. Il fait courir les foules dans les salles et les festivals. Il touche des milliers d’admirateurs de tous les âges, venus de partout, du Québec, des Maritimes, de l’Ouest canadien et même de la France et la Belgique.

Pour la petite histoire…
Né à St-Jogues, au nord de Paspébiac dans la Baie-des-Chaleurs gaspésienne, Irvin Blais reçoit sa première guitare en 1977, pour son 11e anniversaire. Déjà bercé par les succès des vedettes country que sa mère affectionne, il n’en faut pas davantage pour que la passion de la chanson et de la musique s’installe en lui.

Au début des années 80, c’est à Matane, dans le cadre du Festival de la crevette, qu’Irvin chante pour la première fois devant public. En 1985, il forme un groupe avec ses copains d’enfance. À la suite de la perte subite d’un ami et membre de la formation, il emménage à Montréal où, parallèlement à son travail dans une quincaillerie du Plateau Mont-Royal, il se produit dans différents bars country-western de la région métropolitaine. En 1990, il repart vers la Côte-Nord et s’établit à Sept-Îles. En 1996, il rencontre Michèle C. Pinette, sa conjointe et partenaire d’affaires. Propriétaires d’un bar avec salle de danse et de réception, ils produisent des spectacles d’artistes country de l’heure. En 2003, le couple décide de prendre en main la carrière professionnelle d’Irvin, en produisant son tout premier disque La Route des baleines.

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: