Veux-tu une gomme ? d’Anne-Marie Lobbe, un roman jeunesse fort divertissant

Alors que son roman, Une vie à quatre vitesses, a été finaliste au prix Cécile-Gagnon, Anne-Marie Lobbe signe ici son second roman Veux-tu une gomme ?, qui s’adresse aux jeunes de 13 ans et plus.

Résumé : Fannie, 19 ans, a une vie amoureuse catastrophique. Chacune de ses dates s’est mal terminée. Aussi, avec le temps, elle s’est faite à l’idée : elle est mieux célibataire. En plus, les gars qui s’intéressent à elle sont machos, insignifiants, ou pire, ils font des fautes dans les textos! Contrairement à ce que croit sa mère, elle ne tient pas à être en couple : elle préfère se concentrer sur ses études et passer du temps avec ses deux meilleures amies, Becky et Noémie. Un jour où Fannie se balade rue Sainte-Catherine, elle marche sur une gomme, encore. Un bel inconnu l’interpelle, qu’elle surnomme aussitôt Monsieur Chewing-gum. À compter de ce jour, le hasard fait en sorte qu’elle le croise souvent. Étrangement, il a toujours les bons mots pour plaire à Fannie, même si celle-ci écourte leurs échanges… Mais ce n’est pas tout. Les deux meilleures amies de Fannie, qui ne jurent que par leurs histoires de couple, sont soudainement en crise. Bien des péripéties en perspective! Un roman pour grands ados et jeunes adultes, coloré et piquant comme une gomme à la cannelle! 

Avec son premier roman, j’avais découvert Anne-Marie Lobbe, et j’avais beaucoup aimé son style d’écriture fluide, facile à lire. Pour ce deuxième roman, je dois dire que je suis tout aussi charmée, mais pour des raisons différentes. D’abord, j’aime bien la couleur du roman, et le dessin sur la page couverture. Cela ressort comme image et ça attire le regard dans une librairie.

Ensuite, je dois dire que j’adore le personnage de Fannie et son sens aiguisé de la répartie. Cette jeune fille, qui a eu beaucoup d’insuccès dans sa vie amoureuse, est dans un moment de sa vie, où elle se protège contre les peines d’amour. Elle est donc sarcastique, et dégaine généreusement son venin lorsqu’un garçon tente de l’approcher. C’est savoureux à lire. Également, en étant ainsi désabusée des relations amoureuses, elle a tendance à lancer des répliques ironiques et à dénigrer le petit bonheur de ses meilleures amies. C’est tellement adorable ces dialogues endiablés. C’est ce qui m’a le plus captivé dans ce roman.

Il y a bien sûr l’histoire d’amour que l’on voit venir du début à la fin et certaines intrigues que j’ai devinées assez longtemps d’avance, mais comme je me délectais des répliques de Fannie, je dois dire que ce roman m’a beaucoup plu au final. Je suis certaine que ce roman plaira aux adolescentes et aux jeunes adultes et c’est agréable de voir un personnage de jeune femme qui est indépendante et qui n’a pas peur de ce que pensent les autres. Il faudrait plus de personnages de ce genre dans les romans jeunesse.

Anne-Marie Lobbe est journaliste, notamment pour le Journal de Montréal, le magazine COOL!, ainsi que pour plusieurs sites web, dont celui de VRAK. Son premier roman, Une vie à quatre vitesses, a été finaliste au prix Cécile-Gagnon.

Nombre de pages : 234 pages

Prix : 16.94$

Disponible en librairie dès le 31 octobre 2018

Éditions Hurtubise

http://editionshurtubise.com/

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: