Vincent Vallières illumine la scène de L’Astral

Vincent Vallières présentait son spectacle Le temps des vivants à L’Astral le jeudi 1er mars, dans le cadre de la 19e édition de Montréal en lumière. Pour l’occasion le parterre de L’Astral était aménagé dans le style bistro. Vallières était accompagné par ses comparses habituels, André Papanicolaou à la guitare, Amélie Mandeville au piano et à la guitare basse ainsi que Marc-André Larocque à la batterie. La soirée a été sensationnelle jumelant un artiste de grand talent et ses chansons exquises.

Vincent Vallières et ses musiciens sont entrés en scène au son des applaudissements soutenus des spectateurs. Le spectacle de deux heures et vingt incluant un entracte de dix minutes a débuté avec la chanson À hauteur d’homme, tiré de son tout dernier album Le temps des vivants.

Il interprétera également De bord en bord, Bad Luck, Loin dans le bleu, Au matin du lendemain, On danse comme des cons, Pays du nord qui se retrouvent sans exception inclus sur son tout dernier opus.  Ces dernières sont entrecoupées de quelques-uns de ses nombreux succès soit : Je pars à pied, Le monde tourne fort, Manu, Le repère tranquille, Stone, Café Lézard, Entre partout et nulle part, Avec toi, En attendant le soleil, Lili, L’amour c’est pas pour les peureux, Ok on part, Le temps passe. Il conservera les chansons,  On verra ben, Laura, Tom, On va s’aimer encore, pour le rappel.

C’est seulement, après la troisième chanson que l’auteur-compositeur-interprète s’adressera à la salle, remerciant les spectateurs d’être présents et promettant une soirée de plénitude collective. Tout au long de la soirée, il joindra l’humour aux anecdotes lors de ses interventions.

Il nous a par exemple raconté sa semaine à l’atelier de Gilles Vigneault où il a écrit Loin dans le bleu qu’il a terminé avec le grand maître. Suite à ses conseils, il laisse de côté sa guitare et affronte la salle seule devant son micro lorsqu’il interprète cette chanson.  En guise d’introduction à sa chanson On danse comme des cons, Vallières et son band exécutent une chorégraphie faisant honneur au titre de la chanson.

Vallières choisit une scène totalement dépouillée et très peu éclairée pour cette soirée.  Poutant les chansons, l’énergie et le charisme de Vincent Vallières embrasent L’Astral. Le rythme rapide et le son rock du spectacle gardent l’attention des spectateurs.  Le chanteur tient sa promesse, fidèle à ses habitudes, il donnera un spectacle incroyable.

Il poursuit sa tournée à travers le Québec jusqu’à la fin mai. Au courant des prochains jours, il sera à la salle Le Club du quartier Dix30 à Brossard, le samedi 10 mars, au Centre des Arts de Shawinigan le 16 mars, au Cabaret amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières le 17 mars et au Vieux Clocher de Magog le 7 avril.   Vous pouvez consulter toutes les dates des spectacles à venir sur le site de l’artiste : https://www.vincentvallieres.com/.

 

 

mm

Written by 

Sujets connexes

%d bloggers like this: