Jordan Officer enflamme le Gesù au Festival de Jazz de Montréal

Le dernier arrêt de Jordan Carver au Festival de Jazz de Montréal remonte en 2019 sur la grande scène avec un « full band » électrique. Dimanche soir dernier, c’était plutôt à la salle du Gesù en format réduit, qu’Alain Bergé à la batterie et qu’Al Mclean au saxophone et à la guitare acoustique, ont performé.

Jordan Officer est un guitariste exceptionnel avec des influences blues, jazz et country. Avec ses différents styles, il a accouché de trois albums pendant la pandémie, un de jazz, un de blues et surtout un de country. Bien qu’il ne soit pas très connu du grand public, dimanche soir la salle était remplie de ses admirateurs.

Il a joué les deux premières chansons seul à la guitare et a improvisé quelques morceaux de jazz et de blues. Le remarquable batteur Alain Bergé a suivi. Les deux se complètent : Alain suit le rythme que donne Jordan dans ses solos.  Pour la troisième pièce le saxophoniste  de renom Al Mclean est venue se joindre au duo. Il a joué entre autres avec Oliver Jones, Jimmy Cobb, Jaleel Shaw, Bill Easley.

Les trois musiciens d’exceptions ont « jammé » sur des airs de blues et de jazz pendant environ 45 minutes. Ce fut pour moi une très belle expérience et j’ai bien apprécié les talents de ces musiciens.  Ensuite Mclean est sorti de scène tandis que Jordan et Alain ont interprété quelques chansons de leur répertoire et des reprises de ses idoles. Les trente dernières minutes du concert furent consacrées à la musique country, dont certaines de ses premières compositions qui ont pris un virage country en cours de route.

Habitué seulement de photographier les artistes, en voyant que Jordan Officer était en concert au Gesù, je ne voulais pas seulement le photographier, mais le voir jouer aussi et ce fut une très bonne idée. Ce fut un excellent concert et c’est un artiste d’exception à découvrir, si vous ne le connaissez pas.

Sujets connexes

%d bloggers like this: