Lionel Daunais : hommages à un pionnier de la chanson québécoise

La Bottine souriante a fait de La tourtière un hymne incontournable repris en coeur durant la période des Fêtes, mais pourriez-vous nommer le compositeur de ce ce classique québécois ? Bien d’autres refrains du montréalais Lionel Daunais (1901- 1982) ont été repris au fil des ans par Michel Rivard, Mes Aiëux, Martin Léon, Pascale Bussières, etc. Pourtant, le nom de Daunais demeure peu connu à notre époque. Pour souligner le 40e anniversaire du décès de cet artiste majeur : disques et spectacles.

La Bolduc, pionnière de la chanson québécoise, s’est révélée à de nouvelles générations en renaîssant au grand écran, grâce à Debbie Lynch-White. Bravo ! Mais, que savons-nous de Lionel Daunais qui a pourtant écrit «250 mélodies et chansons pour voix et piano» souligne Marc Bourdeau, initiateur du disque Lionel Daunais mélodies . songs.

Le pianiste et arrangeur ne tarit pas d’éloges au sujet de la qualité des partitions léguées par Daunais. Certaines pièces de ce dernier ont même attiré l’attention du compositeur français Francis Poulenc qui aurait fait savoir au Québécois : «Il y a souvent un esprit cocasse dans votre musique et lorsque quelqu’un vous en fera la remarque, n’en rougissez pas, c’est un don très rare !»

Alors que Mary Travers (1894 – 1941) était autodidacte, Daunais, lui, avait étudié pour devenir chanteur d’opéra. Parmi ses grandes réalisations, on se souviendra de la fondation du Trio lyrique, en 1932.

Le répertoire de cet ensemble était composé, entre autres, de chants folkloriques canadiens et de chansons humoristiques d’inspiration populaire de la plume de Daunais dont Le petit chien de laine, Aglaé et La tourtière. En entrevue radiophonique dans les années 1960, l’auteur-compositeur et baryton résumait ainsi sa démarche artistique :  «Je voulais écrire des chansons canadiennes et non des chansons françaises.»

Pour rafraîchir notre mémoire avec ce noble répertoire,  Bourdeau a réuni le baryton Pierre Rancourt, la soprano Jacqueline Woodley et la mezzo-soprano Annina Haug.  «Je voulais surtout des voix qui vont bien ensemble et capables d’apporter des nuances tout en respectant le sens des paroles. Mon objectif était de produire un enregistrement avec les moyens techniques d’aujourd’hui pour qu’on puisse ainsi découvrir ou redécouvrir Daunais.»

Lionel et Mary De la turlutte à l’opérette !

Marc Bourdeau ne prévoit pas organiser de concerts avec les interprètes de son disque, soulignant que madame Haug habite en Suisse. Par contre, on apprend qu’un spectacle intitulé Lionel et Mary De la turlutte à l’opérette ! est en préparation. Les chanteurs Pierre Rancourt dans le rôle de Lionel Daunais et Charlotte Gagnon, dans celui de Mary Travers, y seront accompagnés par Laurence Lambert-Chan, dans le rôle de la pianiste Mlle Colombe.

Dans ce concert théâtral jeune public, Lionel veut connaître le secret d’une bonne chanson comique, alors il demande conseil à Mary. Le public assiste à cette rencontre imaginaire, mais qui aurait bien pu se produire. La pianiste qui n’aime que la musique classique, est conviée pour accompagner les deux vedettes, mais elle rechigne à l’idée de jouer des chansons folkloriques. Elle découvrira devant les spectateurs le plaisir d’interpréter ces refrains joyeux et entraînants.

Tout en expliquant son projet à Madame Bolduc, Lionel fera le tour de sa carrière, incluant la fondation de sa troupe d’opérette, son audition devant le célèbre Reynaldo Hahn… De son côté Mary racontera ses tournées, mais surtout elle acceptera d’interpréter des chansons hors de son répertoire!

Pour l’instant, trois représentations sont prévues :

  • 24 septembre 2022 – Maison de la culture NDG – Public famille
  • 13 novembre 2022 – Théâtre Alphonse Desjardins – Public famille (série Sons et Brioches de l’Araamusique)
  • 11 décembre 2022 – Maison de la culture de Montréal-Nord – Public famille

Quant à l’album Lionel Daunais mélodies . songs, il est disponible en format numérique ou physique.

Le programme est composé de 27 œuvres – chantées en solo, duo et trio – qui reflètent la diversité des styles d’écriture de Lionel Daunais : mélodies françaises, chansons de variété, chansons humoristiques d’inspiration folklorique et chansons pour la jeunesse.

Les paroles sont de poètes français et québécois, dont Daunais lui-même. Ce dernier a, notamment, mis en musique des poèmes d’Éloi de Grandmont, cofondateur du Théâtre du Nouveau Monde. Trois d’entre eux figurent sur ce disque.

De plus, trois chansons supplémentaires (La tourtière, Le voyage de noces et Chanson des amours perdues) sont disponibles sur les plateformes d’écoute en continu. On a ainsi voulu éviter trop de similitudes entre l’album physique et celui que vient de publier Atma, Amour et fantaisie – Mélodies de Lionel Daunais avec Dominique Côté (baryton) et Esther Gonthier (piano).

 

Pour en savoir plus : https://lioneldaunais.com.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: