«Yourcenar – Une île de passions» : création d’un opéra québécois

La vie de l’écrivaine Marguerite Yourcenar, figure marquante du monde littéraire du XXe siècle, a inspiré les autrices Hélène Dorion et la regrettée Marie-Claire Blais; elles ont écrit ensemble le livret de l’opéra Yourcenar – Une île de passions, présenté cet été. Sur une musique d’Éric Champagne, interprétée par Les Violons du Roy, cette œuvre en deux actes, pour six solistes, chœur et orchestre est mise en scène par Angela Konrad. À l’approche de la grande première qui aura lieu au Festival d’opéra de Québec, la co-librettiste Hélène Dorion et son équipe sont fébriles !

Yourcenar, la passionnée

Née à Bruxelles en 1903, Marguerite Cleenewerck de Crayencour fut reconnue internationalement dès les années 1950, grâce à son roman Mémoires d’Hadrien. Elle fut aussi traductrice, poétesse, essayiste, critique littéraire, etc., en plus de devenir la première femme élue membre de l’Académie française, en 1980.

«Yourcenar était une femme de passion. Son engagement artistique était total !», souligne madame Dorion, en précisant les éléments sur lesquels sont basés le synopsis.

Bien sûr, au coeur de l’histoire que raconte cet opéra, il y a la rencontre de l’écrivaine avec l’Américaine Grace Frick qui deviendra sa compagne de vie.

Marguerite ira d’ailleurs vivre avec Grace aux États-Unis, en 1939, alors que l’Europe s’achemine vers la Deuxième Guerre mondiale. Leur relation amoureuse se poursuivra durant une quarantaine d’années, jusqu’au décès de Frick.

Par la suite, Yourcenar s’offre quelques périples avec le jeune réalisateur américain Jerry Wilson qui sera son dernier secrétaire.

«Yourcenar a aussi été une militante qui s’est battue contre les injustices sociales et une pacifiste également, puisqu’elle s’est opposée à la guerre au Vietnam. Il y avait chez elle des forces antagonistes, des dualités entre le passé et le présent, l’intime, le politique et la célébrité, et elle avait une attitude d’aventurière dans sa vie personnelle et ses relations amoureuses. Nous avions là de beaux contrastes à explorer pour structurer notre livret. »

Collaboration avec Marie-Claire Blais

MYC

-Qui a eu l’idée de cet opéra ?

HD

-J’étais à Key West avec Marie-Claire, en 2016, quand je lui ai confié que je voulais écrire un opéra sur Yourcenar. Elle a tout de suite dit : «je l’écris avec toi!»

MYC

-Comment vous êtes vous partagé le travail ?

HD

-Nous nous sommes d’abord partagé les lectures sur l’oeuvre et la vie de notre héroïne, ce qui nous a permis de déterminer des moments clés de notre opéra. Pour ce qui est du travail d’écriture, nous l’avons vraiment fait ensemble. Comme nous étions très proches, ça s’est fait tout naturellement. J’allais régulièrement à Key West; Marie-Claire est aussi venue à Montréal et nous avons eu de nombreuses rencontres sur Zoom. Durant les deux ou trois dernières années de la vie de Marie-Claire, on se parlait pratiquement à tous les jours.

MYC

Aviez-vous une vision commune de ce que devait être la musique de Yourcenar – Une île de passions ?

HD

Il nous a tout de suite semblé évident que Marguerite devait-être une mezzo plutôt qu’une soprano. Une voix un peu plus grave symbolise mieux l’ancrage de notre héroïne dans la dimension terrestre. Marguerite a longtemps eu un jardin. Elle avait les mains dans la terre ! D’autre part, nous cherchions un compositeur capable de traduire en musique les dualités et contrastes dans la vie de Yourcenar. On voulait quelque chose de lyrique. Une tonalité Yourcenar.

Le livret est écrit de façon très simple pour laisser place à la musique. Il n’y a aucune citation de Yourcenar. Notre opéra très intime qui se joue sur les complexités relationnelles n’a pas la prétention d’être spectaculaire.

Un livre sur la création de l’opéra Yourcenar – Une île de passions

Comme le souligne Hélène Dorion, cet opéra représente environ six ans de travail, alors que quatre représentations seulement sont prévues, cet été, à Québec et Montréal.

On a donc décidé de lancer un livre pour laisser des traces de cette création à plus long terme. On y trouve le texte entier de Yourcenar – Une île de passions présenté par les librettistes qui en racontent la mise au monde. Chacun à leur tour, les concepteurs et les principaux interprètes ouvrent leur atelier, leurs carnets de croquis et de notes pour rappeler les doutes et les fulgurances qui ont jalonné leur travail.

Le livre Yourcenar – Une Île de passions / Éditions de l’Homme / Juillet 2022 / 160 pages

 

 

L’opéra Yourcenar – Une île de passions

Distribution :

Marguerite : Stéphanie Pothier / Grace : Kimy Mc Laren / Jerry : Hugo Laporte / Daniel : Jean-Michel Richer / Un capitaine : Pierre Rancourt / Une chanteuse : Suzanne Taffot

Mise en scène : Angela Konrad

Les Violons du Roy / Thomas Le Duc-Moreau, dir.

À Québec :  Palais Montcalm les 28 et 30 juillet 2022

À Montréal : Salle Pierre-Mercure les 4 et 6 août

Détails

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: