Dans le secret des voûtes tome 2, bon mélange de drames et quêtes amoureuses.

En mars 2021 paraissait le premier tome de la trilogie Dans le secret des voûtes, de l’autrice Josée Ouimet, aux éditions Hurtubise. Six mois plus tard seulement, on peut déjà se procurer le deuxième tome de la série, les chemins inverses. On y retrouve avec plaisir Solange, Monique et Lucienne, avec leurs histoires respectives deux après la fin de la guerre. Un récit rempli de drames, de rebondissements et de quêtes amoureuses. 

Résumé : Québec, 1947. Les sœurs Lefebvre poursuivent vaille que vaille leur quête de bonheur. Solange, l’aînée, toujours novice chez les Augustines, pratique maintenant son métier d’infirmière auprès d’un jeune médecin qui s’entiche d’elle et soupçonne la fragilité de sa vocation. Succombera-t-elle à ses avances ? Les événements choisiront pour elle. Monique, la cadette, travaille désormais dans un petit restaurant et vit avec son amie Lucienne qui a eu et gardé un enfant hors mariage d’un homme qui l’a abandonnée. Elle parvient tant bien que mal à joindre les deux bouts, mais désespère de trouver l’amour. Une tragédie va changer la donne et venir compliquer encore davantage son existence. Jörg, de son côté, a traversé l’océan jusque chez lui, en Allemagne, regagnant son pays dévasté par la guerre et brisé par la défaite. Il ne reconnaît plus sa patrie et choisit de traverser la France afin de rallier un port où il compte refaire le chemin inverse pour revenir au Canada, obsédé par le rêve insensé de retrouver la jeune novice qui veillait sur lui à l’hôpital.

Le premier tome de la série nous a permis de connaître la famille Lefebvre et suivre le destin de Monique et Solange. Et le tout se terminait en intrigue et mystère, nous laissant sur notre faim pour la suite. Alors, le deuxième livre nous permet de retrouver ces deux femmes ainsi que l’amie de Monique, Lucienne, en 1947, presque deux ans après la fin de la guerre.  Comme nous connaissons déjà les personnages principaux, ce roman alterne entre la vie des trois femmes qu’on a déjà apprivoisées, ainsi que des hommes qui font partie de leur vie, frère, amoureux, collègues.

Ce roman est palpitant du début à la fin. Il nous surprend par moment et il nous fait revivre des événements historiques de notre passé collectif et nous remémore Québec à l’époque des années 40. De plus, les histoires d’amour sont bien présentes dans ce roman pour créer un beau mélange d’actions et d’émotions.

La plume de Josée Ouimet est simple, fluide et bien dosée en dialogues et descriptions. Ce roman est facile à lire. Les personnages sont des plus attachants et l’histoire est captivante. Que demander de mieux ?   Maintenant, que nous réserve le troisième et dernier tome de cette trilogie ? J’ai déjà hâte!

Josée Ouimet a publié une trentaine de romans pour la jeunesse et écrit des poèmes et des nouvelles pour adultes dans plusieurs collectifs. Le succès de La Marche des nuages, sa première saga historique, l’a convaincue de récidiver avec La Faute des autres et Dans le secret des voûtes.

Date de parution : 8 septembre 2021

Nombre de pages : 264 pages

Prix : 24.95$

Éditions Hurtubise : https://editionshurtubise.com/

Site web de l’autrice : http://www.joseeouimet.com/

Lien vers mon appréciation du premier tome : https://lesartsze.com/dans-le-secret-des-voutes-tome-1-le-tresor-des-augustines-un-premier-roman-qui-met-leau-a-la-bouche-pour-la-suite/

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: