L’Orchestre de la francophonie et la crise des passeports

L’Orchestre de la francophonie devait accueillir, cet été, à Montréal, quarante-huit musiciens, mais vingt d’entre eux n’ont pas réussi à obtenir leur visa pour entrer au Canada. On a donc dû changer tous les programmes à la dernière minute pour présenter des concerts de musique de chambre. Entrevue avec Jean-Philippe Tremblay, cofondateur et directeur musical de l’OF.

Après deux années d’académie en ligne, l’OF renoue avec sa mission éducative en présentiel du 4 au 29 juillet, mais ça ne se passe pas tout à fait comme prévu… Les musiciens qu’on attendaient d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud ont écopé particulièrement des lenteurs bureaucratiques canadiennes estime monsieur Tremblay. «Pourtant, les demandes de visas ont été présentées au début d’avril. Tout indique que cette situation est attribuable aux ratés en cause dans la crise des passeports.»

Malgré tout, vingt-huit musiciens de différentes nationalités (Canada, États-Unis., France, Italie, Porto Rico, Taiwan, Espagne, Colombie et Albanie) sont à Montréal. Ce sont des joueurs de flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, violon, alto, violoncelle et contrebasse. Bien sûr, ce n’est pas suffisant pour se lancer dans des oeuvres à grand déploiement comme l’a déjà fait l’OF, entre autres, en devenant la première formation canadienne à enregistrer l’intégrale des symphonies de Beethoven (Analekta, 2010).

«Nous avons donc décidé de miser sur des quintettes, septuors, etc., des oeuvres de grande valeur pédagogique dont l’Octuor en mi bémol majeur de Mendelssohn. Évidemment, nous voyons cela comme un retour en présentiel progressif vers une académie orchestrale pleine et entière pour 2023, car la formation orchestrale est dans notre ADN.»

 

Au suivant

L’Orchestre de la Francophonie a vu le jour en 2001 lors des quatrièmes Jeux de la Francophonie d’Ottawa-Hull. Jean-Philippe Tremblay s’est alors donné pour mission de préparer de jeunes musiciens à prendre leur place dans des orchestres de réputation nationale ou internationale. D’une part, ces artistes bénéficient de classes de maître et présentent des concerts en divers lieux montréalais.

La mission sociale et éducative de l’organisation se poursuit cette année encore avec un volet où les musiciens vont participer, entre autres, à des activités d’engagement musical communautaire et social. En partenariat avec le Garage à musique (GAM) du Dr Julien, les musiciens de l’OF seront d’abord introduits à la pédiatrie sociale et à l’utilisation de la musique comme outil thérapeutique et de cohésion pédagogique du GAM. Les musiciens de l’OF vont ensuite animer des activités musicales et d’initiation avec des jeunes de 5 à 18 ans.

Quatre concerts ouverts au public

13 juillet 2022, 19h30, église St-Andrew & St-Paul, Montréal

  • Giancarlo Scalia, Quatuor à cordes
  • Amy Beach, Pastorale for Wind Quintet, Op.151
  • Wolfang Amadeus Mozart, Quatuor avec flûte en ré majeur, K285
  • Giuseppe Torelli, Concerto en ré majeur pour trompette et cordes
  • Ludwig Van Beethoven, Septuor en mi bémol majeur, Op.20

Les stagiaires de l’OF / Invité :  Robert Uchida (violon)

21 juillet 2022, 19h30, salle Joseph-Rouleau, JMC, Montréal

  • Johann Nepomuk Hummel, Septuor no2 en do majeur, Op.114
  • Karen Sunabacka, Crazing
  • Cris Dirksen, 5 bucks a head
  • Johannes Brahms, Quintette avec piano en fa mineur, Op.34

Les stagiaires de l’OF / Invités : Robert Uchida, violon, Serhiy Salov, piano et Mathieu Gaudet, piano

 

25 juillet 2022, 19h30, église St-Andrew & St-Paul, Montréal

  • Louis Spohr, Octuor en mi majeur, Op.32
  • Cris Dirksen, White Man’s Cattle
  • Felix Mendelsohn, Octuor en mi bémol majeur, Op.20
  • Richard Wagner, Siegfried-Idyll

Les stagiaires de l’OF

 

29 juillet 2022, 19h30, salle Joseph-Rouleau, JMC, Montréal

  • Paul Hindemith, Kleine Kammermusik, Op.24, No.2
  • Fanny Hensel Mendelssohn, Quatuor à cordes en mi bémol majeur
  • Ian Cusson, Movement for String Quartet
  • Robert Schumann, Quintette en mi bémol majeur, Op.44

Les stagiaires de l’OF / Invité :  Jimmy Brière, piano

Détails

Photo courtoisie / Jean-Philippe Tremblay, cofondateur et directeur musical de l’OF

 

Sujets connexes

%d bloggers like this: