Les Veillées festives du Petit Théâtre du Nord

Alors que les Contes urbains ont longtemps fait accourir des foules au théâtre La Licorne, à Montréal, suivis des Foirées montréalaises qui n’ont pas survécu à la pandémie, voilà que le Petit Théâtre du Nord lance son propre spectacle de contes entrecoupés de chansons. Des personnages légendaires qui ont marqué l’histoire des Laurentides sont à l’honneur. Les comédiens Jean-François Casabonne, Louise Cardinal, Martin Héroux, Mélanie St-Laurent et le multi-instrumentiste Benoît Archambault (Mes Aïeux) donnent le coup d’envoi à ces Veillées festives qu’on souhaite renouveler à chaque année.

Fidèle à sa mission d’encourager la création de nouveaux textes et de spectacles inédits, le Petit Théâtre du Nord n’a eu qu’à se tourner vers des collaborateurs et amis pour cette première édition qui réunit les auteurs et autrices : Sarah Berthiaume, Jean-François Casabonne, Gabrielle Chapdelaine, Martin Héroux, Mélanie Maynard et Mélanie St-Laurent. Cette dernière est aussi la directrice générale du Petit Théâtre du Nord et, en quelque sorte, l’animatrice des Veillées festives : «Ce que nous racontons concerne les Laurentides au sens large ! En fait, nous allons jusqu’à Laval avec un conte de Jean-François Casabonne qui nous entraîne dans un sauvetage rocambolesque sur la rivière des Mille Îles.

 

Cordélia

De son côté, Sarah Berthiaume s’est intéressée à l’affaire Cordélia Viau, pendue avec son amant Samuel Parslow, à la suite du meurtre de l’époux de cette femme, à Saint-Canut (Mirabel) en 1897. «D’après différentes sources, la pendaison des deux coupables aurait attirée quelque 2 000 curieux», selon madame St-Laurent. Cette tragédie qui a marqué l’imaginaire de plusieurs générations de Québécois a aussi été racontée dans un film de Jean Beaudin où Louise Portal joue le rôle-titre.

 

Mirabel avant l’aéroport

«Dans ce même conte, Cordélia Viau a rendez-vous dans l’aéroport fantôme de Mirabel. On profite de cette histoire pour rappeler que de nombreuses familles ont été déracinées, expropriées de force par le gouvernement fédéral de l’époque (Pierre Elliott Trudeau), pour construire un aéroport qui n’aura été qu’un éléphant blanc. Même si le ton de la soirée est festif, notre spectacle vise aussi à nous rafraîchir la mémoire.»

Les plus âgés d’entre nous s’en souviennent sans doute : en 1973, ville de Mirabel a remplacé le nom de Sainte-Scholastique. «C’est un prétexte parfait pour interpréter Sainte-Scholastique Blues de Tex Lecor. Il y aura, d’ailleurs, des chansons dans divers registres tout au long de la soirée, dont Vous étiez si belle de Clémence DesRochers. Nous avons aussi un jeu questionnaire pour tester vos connaissances sur les Laurentides.»

Formule cabaret

Le Petit Théâtre du Nord, maintenant installé dans l’ancienne église Notre-Dame-de-Fatima de Boisbriand, offre ses Veillées festives en «formule cabaret». avec service de bar. Il y a de la place pour 86 spectateurs. Le spectacle est présenté les jeudis, vendredis et samedis, à compter du 2 décembre.

 

Les Veillées festives

Avec : Jean-François Casabonne, Louise Cardinal, Martin Héroux, Mélanie St-Laurent et Benoît Archambault

Mise en scène : Benoît Vermeulen

Au Petit Théâtre du Nord à Boisbriand

Du 2 au 18 décembre, les jeudis, vendredis et samedis à 20h.

Durée : 1 h 30, sans entracte

Détails et billets : PTDN

 

*Sur la photo, de gauche à droite : Benoît Archambault, Martin Héroux, Jean-François Casabonne, Mélanie St-Laurent et Louise Cardinal   /  Photo fournie par le Petit Théâtre du Nord

Sujets connexes

%d bloggers like this: