Rumba la vie, Franck Dubosc excellent! Michel Houellebecq hilarant!

Après le succès de son premier long métrage Tout le monde debout, voici que Franck Dubos nous présente son deuxième film, Rumba La vie, qu’il a écrit et réalisé,  dans lequel il incarne un père qui tente de se rapprocher de sa fille qu’il a quittée, il y a vingt ans. Cette comédie dramatique est une chronique inspirée par la danse de salon avec une musique originale de Sylvain Goldberg et des chorégraphies créées par Denitsa Ikonomova et Cyril Cerveau. En plus de Franck Dubosc, il met en vedette Louna Espinosa et Jean-Pierre Darroussin dans les rôles principaux et Michel Houellebecq dans une apparition marquée d’un cardiologue non orthodoxe.

Résumé : Tony, la cinquantaine, chauffeur d’autobus scolaire renfermé sur lui-même, vit seul après avoir abandonné femme et enfant vingt ans plus tôt. Bousculé par un malaise cardiaque, il trouve le courage nécessaire pour affronter son passé et s’inscrire incognito dans le cours de danse dirigé par sa fille, qu’il n’a jamais connue, dans le but de la (re)conquérir et de donner un sens à sa vie.

Ce film, bien qu’on lui donne le titre de comédie dramatique, contient beaucoup plus de profondeur, d’émotions que de moments cocasses. Michel Houellebecq incarne le seul personnage vraiment hilarant. Son rôle de cardiologues aux questions impertinentes et aux commentaires déjantés, de même que son rythme de jeu qui contraste avec celui de ses partenaires engendre les rires des spectateurs à chacune de ses courtes apparitions. Ce rôle est du vrai bonbon et il assume son personnage à fond.

Il y a quelques séquences du film qui font également sourire, mais l’essentiel du film porte sur la relation père-fille que Tony tente d’établir avec Maria, la prof de danse. Franck Dubosc a bien su créer un personnage de vieux mec moustachu, issu des années 70-80, fumeur renfermé, rempli de préjugé envers les noirs et les gais, et qui a peu de mots à mettre sur ses émotions. Son personnage est très crédible et on oublie facilement le Franck Dubosc qu’on a connu sur scène comme humoriste. En plus de sa performance de jeu, Franck nous démontre ses talents de danseur et de guitariste des plus crédibles.

Lorsque son personnage de Tony tente de se rapprocher de sa fille qu’il n’a pas vue depuis vingt ans, il est tellement maladroit dans sa démarche qu’il finit par mentir et s’inventer un nom et une vie pour assister à ses cours de danse et apprendre à la connaître. Alors que l’on croit savoir où nous amène le film et le dénouement, Franck nous propose des revirements de situation intéressantes qui nous libère des cliqués de ce genre de film retrouvailles père-fille.

Louna Espinosa incarne Maria. Alors que l’on croit qu’elle sera vulnérable et fragile, on est surpris de voir qu’elle fait montre de l’assurance et de la détermination. C’est le personnage de Tony qui en devient vite déstabilisé.

J’aime que ce film évite les clichés, alors que sa relation avec ses deux comparses, Gilles et Fanny, pourrait engendrer ce genre de blagues faciles envers les gais et les noirs. Le film ne va pas dans cette direction et c’est bien tant mieux. Il y a aussi plusieurs moments musicaux, où la danse prend toute la place, mais également quelques chansons qui viennent, à mon avis, ralentir un peu la dynamique du film, bien que ce soit des moments tendres et émouvants.

Au final, ce film en vaut le déplacement au cinéma, mais svp ne vous fiez pas à la bande-annonce qui ne donne pas vraiment le bon ton du film que vous allez voir. Cette comédie dramatique comporte une histoire inattendue et des performances de jeu assez impressionnantes. Franck Dubosc est excellent et Michel Houellebecq est hilarant.

Le film a été présenté au Festival d’Angoulême et il vient de recevoir plusieurs excellentes critiques de la presse.

Sortie en salle le 23 septembre 2022

Bande annonce : https://bit.ly/3RdHCls

Rumba la vie

FRANCK DUBOSC :  TONY

LOUNA ESPINOSA : MARIA

JEAN-PIERRE DARROUSSIN :  GILLES

MARIE-PHILOMÈNE NGA : FANNY MASSAMBA

KARINA MARIMON : CARMEN

CATHERINE JACOB : PATRONNE

MICHEL HOUELLEBECQ : DOCTEUR MORY

Un film de Franck DUBOSC

Scénario et dialogues Franck DUBOSC

Image Ludovic COLBEAU-JUSTIN

Dominique FAUSSET

Montage Samuel DANESI

Musique originale Sylvain GOLDBERG

Matteo LOCASCIULLI

Chorégraphies Denitsa IKONOMOVA

Cyril CERVEAU

Directrice artistique Isabelle DE ARAUJO

Décors Arnaud PUTMAN

Costumes Isabelle MATHIEU

1er assistant réalisateur Michaël VIGER

Scripte Marie LECONTE-HENRIET

Son Jean MINONDO AFSI

Axel STEICHEN

Fabien DEVILLERS

Casting Coralie AMEDEO ARDA

Directeur de production Nicolas BOROWSKY

Producteur exécutif Marc VADÉ

Produit par Sidonie DUMAS

Une coproduction GAUMONT

POUR TOI PUBLIC PRODUCTIONS

TF1 FILMS PRODUCTION

UMEDIA

En association avec UFUND

Avec la participation de OCS – CINÉ+ – TF1 – TMC

Crédit photos : Courtoisie de AZ FILMS

Sujets connexes

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: