Duo classique Kalysta : L’harmonie est dans leur nature

Le pays regorge de jeunes talents en musique classique et les Concerts Apéro, organisés par Jeunesses Musicales Canada sont une occasion unique de se rendre compte de leur excellence. Intimes, mais conviviales, ces soirées mettent en lumière différents duos de musiciens au fil de la saison. Érudits ou néophytes sont alors invités – après un petit apéro – à découvrir de futures étoiles, leur répertoire de prédilection et leur instrument bien sûr. Le duo Kalysta, sous le thème Poésies et Paysages a clôt le dernier concert de la saison de bien belle manière.

Lara Deutsch, flûtiste et Emily Belvedere, harpiste ont présenté quatre morceaux flirtant avec la nature et les arts, un thème qui peut couvrir une large gamme d’œuvres. C’est sans doute cette variété qui a guidé les deux jeunes femmes. Et c’est dans cette variété que le public a pu mesurer l’amplitude technique des deux virtuoses, certains morceaux se révélant d’une grande richesse.

Pour commencer, rien de tel que Claude Debussy, avec son Prélude de l’après-midi d’un faune. Un morceau accessible qui met l’accent sur l’harmonie et sur la complémentarité des deux instruments. À l’histoire qui nous sera racontée grâce à la flûte, s’ajouteront les émotions, davantage portées par la harpe.

Changement total de registre avec un morceau contemporain Wild Bird, de Raymond Murray Schafer. Ce compositeur canadien – et écologiste ! – est notamment connu pour sa pièce de « musique environnementale » : Music for Wilderness Lake. Le concept s’articule autour de douze trombonistes s’installent autour d’un lac pour y jouer de la musique méditative, à deux moments précis de la journée – au crépuscule et à l’aube.

Wild Bird conserve cette aura expérimentale, sans le côté apaisant de l’eau. L’oiseau y est présenté sous forme de sons bruts, secs, rapides. La technique de Lara est irréprochable : il faut voir ses doigts courir sur l’instrument. Encore une fois, nous avons pu observer la combinaison des deux instruments : adroite, contrastée, surtout lors des points d’orgue de la flûte, adoucis par la harpe.

L’attrait de Vespertine for Flute and Harp, œuvre en deux mouvements d’une autre Canadienne, Jocelyne Morlock, réside sans aucun doute dans son excentricité. Morceau de caractère, il a permis à Lara de nous faire découvrir la sonorité plus grave d’une autre flûte.

Pour finir, l’Histoire du Tango du compositeur argentin (of course!) Astor Piazzolla, passe en revue trois courants de cette danse. De Bueno Aires, aux États-Unis en passant par l’Europe, nous oscillons entre mélancolie et rythmique plus hargneuse. Ces trois mouvements se rejoignent dans leur base langoureuse, tout en caractérisant de manière très forte les pays qu’ils représentent.

Une heure de performance riche et instructive : c’est ce que vous propose régulièrement Jeunesses Musicales Canada grâce aux Concerts Apéro. Sachez que d’autres formats de spectacles existent, même pour les enfants. Pour la programmation en cours et à venir et pour de plus amples informations, n’hésitez pas à visiter leur site Web : https://www.jmcanada.ca/fr.

Sujets connexes

Print Share Tweet Follow Email +1 Share